Les petits yeux étoilés

cover-349

212 pages, par Bruno Madeleine, Autoédité

 

Résumé3

Notre société de consommation aime étiqueter, tracer et catégoriser tous ses produits. Si vous voulez y trouver votre place, il vous faudra entrer sagement dans une des cases qu’elle vous aura réservée. Inutile d’essayer d’en changer en cours de route, la colle utilisée est bien trop forte.

Moi Simon Renaud, jeune handicapé de 18 ans, n’ai pas pu échapper à cette règle dès ma naissance :

 » 3.720 kg, Origine France, Viande génétiquement modifiée, AOC Syndrome de Williams & Beuren, élevé en Institut medico-educatif et nourri pendant 18 ans par alimentation entérale hypercalorique. « 

Or, je compte bien par le récit extraordinaire de mon histoire, faire voler en éclats chacune de vos certitudes. Jamais plus vous ne verrez le handicap de la même manière. Il se pourrait bien d’ailleurs que celui-ci vous offre l’extraordinaire opportunité de dépasser vous aussi vos propres difficultés et peut-être même de changer radicalement votre vision de la vie.

Alors certes, je suis un être différent, mais pas exactement comme vous pouvez le penser et surtout bien plus encore que vous ne l’imaginez..

 

Avis3

Encore une très jolie découverte avec Bruno Madeleine. Je dois dire que le sujet me plaisait beaucoup mais c’est surtout la petite description, un peu sarcastique qui m’a donnée envie d’accepter ce SP. Je remercie d’ailleurs l’auteur de m’avoir fait confiance pour cette chronique.

Comment et par où commencer?

Simon est atteint du syndrome de Williams-Beuren qui se manifeste assez rapidement dès la petite enfance. Cette maladie, se caractérise notamment par de gros problèmes cardiaque, un retard mental, mais également dans le cas de Simon, le refus de s’alimenter. Au début de l’histoire, Simon parle de lui aujourd’hui, puis il nous renvoie à ses dix-huit ans, âge où il a, pour la première fois, parlé de sa maladie avec quelqu’un. A Juliette, il va conter ses journaux intimes où il consigne sa vie de manière générale, mais plus précisément, où il parle sans tabou de cette « différence » qu’il vit plutôt comme une force en réalité.

Dès le début ce livre m’a parlé. Je ne sais pas si c’est à cause de mon ancienne profession ou parce que, moi même, j’ai vécu avec la maladie, mais l’histoire de Simon m’a prise aux tripes. Ce n’est pas tant Simon qui m’a attendrie en fin de compte, c’est surtout sa famille. Il la décrit avec amour en n’omettant pas de nous rappeler tout ce par quoi ils sont passés depuis sa naissance. La peur, la tristesse, l’abnégation, tant de choses qui caractérisent ces parents, amoureux de leur enfant depuis le premier jour. Son père est un homme particulièrement amusant, sa mère est aimante et protectrice envers Simon, mais mon personnage préféré reste Paul, son grand frère. Je l’imagine aisément, plein d’énergie, sensible et d’une volonté de fer, soucieux de voir son frère grandir.

Beaucoup d’amour et de tendresse familiale se dégage de cette histoire. Les personnages sont très travaillés avec une vraie personnalité, de vrais intentions.

Quand à Juliette, son amie, c’est elle aussi une jeune fille vraiment attachante. Elle est gentille, généreuse, pleine d’entrain et de répartie. Elle ne s’arrête pas au handicap de Simon, elle aime ce qu’il est, ce qu’il dégage.

Tout au long de cette histoire, Simon nous parle de sa vie, de sa famille et de sa maladie avec beaucoup d’humour et d’auto dérision. Il réussit à nous emmener plus loin que son handicap, à l’intérieur de son âme, afin que l’on voit que tout ceci n’est qu’une vitrine qui regorge de sentiments, de secrets et d’amour.

J’ai parfois trouvé que l’auteur amenait un petit peu vite certaines discussions ou certaines scènes qu’il souhaitait aborder. On prend des virages un petit peu sec dans certaines parties, mais cela n’entame absolument pas la compréhension de l’histoire.

La plume de l’auteur est très abordable, très fluide. On imagine que le sarcasme et la blague, outre la personnalité de Simon, font également partie de la personnalité de l’auteur, tant il manie cela avec brio. Ce que j’ai apprécié aussi c’est la playlist qui est proposé durant la lecture, j’ai trouvé le concept super original. Et mon petit coup de coeur va aux petites citations inventées par l’auteur à chaque début de chapitre. Moi qui suis une fan de citations, j’en met partout, dans tous mes devoirs, j’ai été comblée.

La fin de l’histoire est particulièrement attendrissante. Simon est un personnage très attachant, non pas parce qu’il est handicapé, mais parce qu’il est lui, tout simplement.

Une belle leçon de vie. Ces enfants, ces hommes et ces femmes ne sont différents que par leur façon de voir le monde et de l’appréhender. Ils ne comprennent pas la méchanceté ou la violence, ils sont bien plus purs, bien plus honnêtes que nous ne pouvons l’être. Ce livre en est une belle illustration.

« Alors oui, je suis différent. Je ne mange pas comme vous, je ne raisonne pas comme les autres, mais après tout, qu’est-ce que c’est que d’être normal ? Est-ce que manger du foie gras en ayant conscience de la torture infligée plusieurs fois par jour à des pauvres canards jusqu’à ce que leurs organes explosent, c’est normal ? Est-ce que boire chaque jour des sodas dont la composition chimique ultra agressive ne vous laisse le choix qu’entre diabète ou cancer, cela est normal ? Est-ce que prendre de l’alcool régulièrement, et même parfois en quantité, sous le prétexte fallacieux de la convivialité, quitte à devenir méchant, amnésique ou dangereux, c’est cela être normal ? Je ne parlerai pas de la cigarette ni des voitures qui peuvent rouler cent kilomètres-heure au-dessus des limitations, car tout cela est parfaitement normal ! » Simon Renaud

Une véritable leçon d’humilité et de tolérance. Une histoire attachante et légère, dont on sort heureux. A découvrir absolument ! Retrouvez le ici.

Note: 4.5/5

 

Lilyn signature

2 réflexions sur “Les petits yeux étoilés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s