Quelques jours de nos vies

Je remercie les Editions Presses de la cité pour leur confiance, ainsi que le site NetGalley.

cover115283-medium.png

360 pages, Editions Presses de la Cité

♦Résumé♦

 

Si la vie vous donnait une seconde chance, referiez-vous tout… en mieux ?
Zoe et Ed étaient prédestinés à s’aimer. Aujourd’hui, en couple depuis vingt ans, ils traversent côte à côte les plaines et les sommets de la vie conjugale. Comme un couple de vingt ans, ils s’embrassent tous les matins. Sauf que ce matin-là, Zoe est excédée et envoie balader Ed… qui meurt, fauché par un bus. Comment Zoe pouvait-elle savoir que c’était la dernière fois qu’elle le voyait ? Mais était-ce vraiment la dernière… ?
Quelque temps plus tard, Zoe se réveille dans sa chambre de jeune fille. La vie semble lui avoir offert une seconde chance : revivre les moments les plus importants de son histoire avec Ed. Et les revivre en mieux, afin d’en changer le destin…


♦Mon Avis♦

Le résumé vous laisse rêveur ? Quand je l’ai lu, j’ai immédiatement pensé à l’effet papillon, un film que j’avais adoré. J’imagine que d’autres livres ont déjà traité ce concept, mais je n’en avais pas encore lu et j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir celui ci.

À peine les deux premiers chapitres lus, j’étais déjà en larmes (je suis trop sensible, je l’ai déjà dit?). Dès le départ, Zoé perd son mari, après l’avoir envoyé sur les roses le matin même. Suite à cela, elle sombre dans une profonde dépression et après une chute malencontreuse, se retrouve dans le passé, le jour de sa rencontre avec son futur époux. Chaque réveil est un saut dans le temps qui va lui permettre de revivre les éléments clés de sa vie avec Ed.

J’ai passé un bon moment en compagnie de cette jeune femme.

Zoé est intelligente, profondément amoureuse et elle va revivre chaque instant avec beaucoup d’intensité. Certes, elle peut parfois paraître un petit peu dans l’excès mais j’imagine que c’est quand même un petit perturbant de se réveiller dans le passé alors que l’on vient de vivre des semaines de deuil. Zoé est attachante mais j’ai trouvé qu’elle manquait un petit peu de personnalité parfois. Cependant, on voit très nettement l’évolution du personnage entre la Zoé du présent, égoïste et assez imbus d’elle même et celle du « passé » (vous me suivez toujours?) où elle se rend enfin compte de la valeur de ce qu’elle possède. En bref, la Zoé du début est à claquer, celle de la fin est bien plus attachante.

Quant à Ed, je l’ai trouvé un petit plat. J’ai fini par avoir de l’empathie pour lui, pour ne pas dire de la pitié, mais sa personnalité n’est pas tellement mis en avant, difficile donc de s’y attacher réellement.

Le style est simple, sobre, pas transcendent non plus, mais il colle parfaitement avec l’histoire. L’auteure réussit néanmoins à faire ressortir de ce couple assez ordinaire, un amour profond et entrainant.

L’histoire est prenante et bien ficelée. L’intrigue nous tient en haleine jusqu’à la fin. L’auteure retrace les éléments clé d’un couple, ainsi que les désirs et projets qui s’y rapportent avec une part de noirceur qui rend le couple plus vrai. On comprend alors que derrière cette idylle, il a également la réalité, le quotidien, les problèmes de santé, les désaccords. J’ai apprécié ce côté un peu moins édulcoré qui aborde des sujets que chaque couple ou presque connaît et qui rendent l’histoire plus réelle malgré le petit coté fantastique du voyage dans le temps.

J’avoue que la fin m’a un petit peu déçue. Je l’ai trouvé assez prévisible (à la moitié du livre, je m’en doutais déjà), même si c’est une fin que beaucoup sauront apprécier.

Cette histoire est typiquement le genre de romance, fraîche, douce, sans prise de tête qu’on aime emporter en vacances pour se détendre. Un livre qui ne manquera pas de vous faire passer un bon moment.

Si vous souhaitez retrouver ce livre, c’est par ici !

Ma note : 3.5/5

4 réflexions sur “Quelques jours de nos vies

  1. Une Nordiste Égarée dit :

    Ça a l’air d’être un bon livre, j’aime beaucoup l’idée du voyage dans le temps lorsqu’on est endormi. J’avais déjà vu ce procédé dans un livre de Guillaume Musso, Seras-tu là? sauf que le personnage prenait une pilule pour voyager 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s