La déferlante : Les roses et les oranges

Je remercie Francine Godin-Savary pour sa confiance et pour l’envoi de son roman.

IMG_4325.png

254 pages, Editions Le livre Actualité

 

♦ Résumé ♦

 

Devon, Angleterre 1932
La grande guerre s’est éloignée et la jeunesse a soif de plaisir et de revanche sur la mort
Françoise et Florence Henrisson sont bien belles. Elles sont aussi jumelles et s’amusent des garçons qui les courtisent. Paul, fils de Lord Hinston et Michaël, son ami, en font régulièrement les frais lorsqu’elles usent de leur ressemblance pour les tromper en échangeant leurs tenues vestimentaires
Puis Mark, leur frère va revenir de son exil suisse et tout va changer. Les amourettes passagères vont être balayées pour faire place au grand amour qu’il a toujours eu pour Paul qu’il n’a pourtant pas revu depuis de longues années.


♦Mon avis♦

 

L’histoire commence dans une grande demeure ou réside une noble famille anglaise à la fin de la première guerre mondiale, mais un évènement tragique vient bouleverser le quotidien des parents du petit Paul et de sa grande sœur Laura. En effet, alors que Paul est encore un tout petit garçon, sa famille recueille Mark, dont les parents sont décédés. Dans l’attente du retour de son oncle pour être définitivement placé, Peter et Rosa s’occupent de lui comme de leur propre fils et en parallèle, les sœurs jumelles de Mark sont confiées à une autre famille.

Mais ce qui n’aurait pu être qu’une simple adoption va très vite prendre une toute autre tournure.

Quand j’ai commencé cette histoire, j’ai eu du mal à retenir le nom de tous les personnages. La mémoire des noms et moi ce n’est pas trop ça et comme dans toute bonne saga familiale, les protagonistes sont nombreux. Heureusement, l’histoire devient vite prenante et la personnalité des personnages les rendant unique, j’ai réussi à mettre tout le monde à sa place.

Au départ, on pense tomber dans une histoire de famille classique (j’adore les histoires familiales), mais on comprend très vite que c’est le sujet de l’homosexualité qui sera au cœur de l’histoire. L’auteure amène cela avec pudeur, parce que la situation est délicate, et aborde ce sujet sous le signe de la passion et de l’amour sincère. Ce qui nous parait aujourd’hui tout à fait banal (et encore que…pas pour tout le monde), ne l’est absolument pas à cette époque. On sent une véritable oppression de ces couples qui ne demandent qu’à s’aimer et à être heureux. Est-il si criminel de s’aimer? A travers le personnage de Peter, cruel et injuste, l’auteure fait transparaître toute une société d’intolérance avec habilité.

Les autres personnages sont très attachants, au delà même des deux principaux. J’ai adoré Nora pour sa douceur, Rosa pour son humanité et son ouverture d’esprit, Mickaël pour sa bienveillance et Florence pour sa gentillesse.

Le style d’écriture est simple et très abordable malgré l’époque traitée.

J’ai trouvé les dialogues amoureux peut-être un petit peu mielleux dans certains passages (je suis certainement trop pudique pour les envisager, tout dépend de notre personnalité).

L’auteure ne laisse rien au hasard quant à la période et nous dépeint cette époque avec beaucoup de précision et de connaissances.

A partir de la moitié de l’histoire, il devient impossible de lâcher ce livre. Les éléments s’enchaînent et les rebondissements ne s’arrêtent plus, passant d’histoires cachées à de grandes révélations, dans un contexte ou l’amour n’a pas de limites. Un véritable chassé-croisé entre les personnages commence et Francine Godin-Savary nous tient en haleine jusqu’à un dénouement final tout à fait inattendu !

J’ai passé un très bon moment avec cette lecture et il faut dire que tous les éléments y étaient pour que j’y parvienne (Angleterre, histoires de familles, sujet intéressant). J’ai hâte de lire la suite de cette saga pour suivre de nouveaux les aventures de ces touchants personnages. Une belle saga historique romanesque traitant d’amitié, d’homosexualité, de famille et surtout d’amour avec une justesse incroyable.

L’histoire vous a plu? Vous pouvez retrouver le livre ici !

Ma note : 4/5

Et vous? Aimez-vous les sages familiales? Avez-vous des titres à me proposer?

14 réflexions sur “La déferlante : Les roses et les oranges

  1. francineisabelle61 dit :

    Bonjour Lilyn, pouvez vous me rappeler votre adresse pour un envoi début septembre du tome 2 de  » Les roses et les oranges » en vue d’une chronique. Merci. Francine
    PS mon éditeur est en vacances en ce moment ( impression à la demande ) et pour ma part, je pars la semaine prochaine .
    Bonnes vacances

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s