Orlenian

 

cover-80

Autoédition par Jérôme Verne

 

Je remercie l’auteur pour sa confiance et sa patience.

♦Résumé♦

1614. La vie de Tugdual bascule quand il doit quitter sa famille pour entrer comme oblat à l’abbaye de Paimpont. Ce nouveau cadre de vie ne lui convient pas du tout, et il convainc son nouvel ami Erwan de s’enfuir avec lui. Leur fugue les mène bien plus loin qu’ils ne l’avaient imaginé, sur l’Archipel Janorien, où une guerre est sur le point de se déclencher. Une guerre dans laquelle ils semblent avoir un rôle à jouer

 

 


♦Mon avis♦

Un très bon moment passé avec cette lecture. Un livre qui se lit très rapidement et je trouve la couverture du livre vraiment très belle.

Au départ, j’avais peur d’être complètement perdue entre les différents plans et tous les personnages qui sont présents, mais au final, je m’y suis très rapidement retrouvée (et pourtant, je ne suis pas forcément douée pour retenir les prénoms et lieux). Au départ, les personnages sont présentés séparément dans leur lieu de vie, puis très rapidement, les personnages se rencontrent et les destins convergent pour laisser place au cœur de l’intrigue. Ce qui est très appréciable, c’est que de cette manière, le contexte est à la fois précis, sans être trop long, ce qui ne nous laisse pas le temps de nous lasser de descriptions à rallonge et nous plonge immédiatement dans le vif du sujet (ce sont souvent les contextes qui me posent problème en fantasy.).

Les deux personnages principaux sont jeunes et j’ai aimé retrouver la naïveté enfantine et les rêves qui l’ accompagne, sans pour autant tomber dans un cliché de tristesse profonde et de désespoir suite à une enfance désastreuse

Tugdual est un enfant qui rêve de recouvrer sa liberté, après son arrivée à l’abbaye et je l’ai trouvé particulièrement téméraire et attachant. Il ne se lamente absolument pas sur son sort et son petit coté intrépide rend l’histoire plus rythmée qu’elle ne l’est déjà.

Erwan est plus fragile que son ami Tudgual, mais lui n’a jamais connu la liberté. Protégé et élevé dans la foi, il se trouve être le coté sage (dicté par sa peur de l’inconnu) de ce duo dynamique. Sa naïveté le pousse parfois à avoir certains comportements dangereux voir stupides, mais l’auteur n’en fait pas trop avec ce personnage et ses actions ne sont jamais répétitives.

Les deux amis seront liés par bien des manières, pour autant, l’histoire prend un tournant inattendu et j’ai beaucoup aimé être surprise de la sorte. Là où l’histoire aurait pu être simple, l’auteur nous plonge dans des péripéties plus intenses et qui permettent à l’histoire un dynamisme auquel on ne s’attend pas. Les actions se déroulent rapidement, mais je préfère plutôt qu’un livre de descriptions et de longueurs et cela permet de créer une certaine tension autour des personnages. On a envie de protéger ces deux enfants et de savoir ce qu’il va leur arriver. Les autres personnages sont tout aussi intéressants que ces deux là, bien que moins approfondis et j’ai beaucoup aimé le personnage de Thomas.

L’histoire se lit très rapidement et nous emporte vers cet autre monde qui ne l’est pas tellement. J’ai tellement adoré toutes ces références historiques et mythologiques que l’auteur prend plaisir à nous renseigner par le biais de citations ou de passages d’encyclopédies. Ce livre est à la fois une fiction et un véritable enseignement sur l’Atlantide, que j’ai pris plaisir à poursuivre par la suite, en faisant quelques recherches.

La plume de l’auteur est très abordable et un lexique est présent à la fin ce qui peut faciliter la lecture. L’époque de l’histoire n’a pas un grand impact sur le vocabulaire choisi, ce qui permet une accessibilité à un public plus large (à partir de 12 ans je pense). J’ai regretté peut-être la durée des dialogues, j’aurais bien aimé en voir plus afin d’approfondir les relations entre les personnages et surtout entre les enfants et les autres protagonistes de l’histoire, mais la fluidité de l’histoire est indéniable et les pages se tournent sans problème.

L’histoire comprend de jolies morales et la fin est particulièrement émouvante.

En bref, j’ai beaucoup aimé cette histoire qui se lit très rapidement, ainsi que ses personnages. L’aspect mythique donne une dimension culturelle supplémentaire à la trame principale et j’ai vraiment adoré en savoir plus sur ces histoires.

Une fantasy rythmée alliant mythes et aventures et une plume prenante, un très bon moment de lecture.

Retrouvez le ici !

 

Ma note : 4/5

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s