I hate U love me 3

cover122458-medium.pngJe remercie chaleureusement les éditions BMR pour ce service presse, ainsi que Tessa Wolf pour sa gentillesse et pour ce merveilleux Tome 3.

Résumé

Voilà deux ans que j’ai dit adieu à Fares. Deux ans que je vis dans l’illusion d’être heureuse. Mais j’ai découvert sa lettre, des mots d’amour qu’il m’avait écrits il y a plusieurs années, et mon cœur s’est mis à battre de nouveau. Plus fort et plus désordonné. J’étais en vie mais, sans lui, je mourais à petit feu.
Sur un coup de tête, je prends ma décision, et elle pourrait bien tout changer. Je dois le revoir, lui parler. Pour cela, je suis prête à parcourir des milliers de kilomètres, à me perdre dans un désert de sable.

En m’envolant pour le pays des mille et une nuits, je rêvais de nos retrouvailles autant que je les craignais. En atterrissant, je réalise que je n’avais pas envisagé le pire : l’homme qui me fait face n’a plus rien de celui dont je suis tombée amoureuse… Les ombres qui l’entourent sont celles d’un être brisé.
Si j’avais eu un aperçu des facettes les plus sombres de Fares, je réalise que le noir de ces ténèbres a aujourd’hui des nuances cruelles.

Et je me demande si notre amour peut vraiment survivre à tout…


♦Mon avis♦

 

Je l’attendais avec tellement d’impatience que dès que je l’ai vu, j’ai directement sauté dessus.
Si vous n’avez pas lu les deux tomes précédents, je vous conseille plus que vivement de vous lancer et de ne pas lire cet avis (ni le résumé d’ailleurs). Personnellement, cette saga est et restera mon plus gros coup de cœur de la New Romance. Les deux premiers sont tellement prenants qu’en finissant ma lecture au mois de juillet, j’ai eu du mal à m’en remettre durant plusieurs jours et je peux vous assurer que ce troisième tome m’a tout autant chamboulée, si ce n’est plus.

Souvenez-vous, à la fin du tome 2, nous quittons nos deux chéris et alors que Farès est reparti dans son pays d’origine, Elena sombre dans la dépression.

Comment vous parler de ce tome 3, si ce n’est de dire qu’il est tellement merveilleux que je suis déjà en train de prévoir une relecture prochaine. Tessa Wolf nous livre ici une prouesse d’écriture et d’intensité. Sa plume n’a fait que s’améliorer depuis le départ et les émotions sont au rendez-vous.

Elena n’a pas changé, elle est peut-être moins fragile qu’au départ, mais sa personnalité est restée la même. Sa sensibilité et sa dévotion nous font l’aimer de jour en jour un peu plus et sa souffrance nous transperce. Durant toute l’histoire nous subissons avec elle tellement de moments forts, tellement de rejets, d’injustices avec une violence savamment transcrite, qu’on ne peut s’empêcher d’être frappé d’empathie pour cette jeune femme.

Farès quant à lui a beaucoup changé. Un Farès plus dur, plus tourmenté, qui dissimule ses émotions derrière ce masque qu’on lui connaît déjà, mais qui en plus se trouve profondément empreint d’une froideur qui nous glace le sang. Son coté sombre et sa noirceur sont exacerbés et nous livre une profondeur déconcertante de sa personnalité.
L’histoire de ce tome 3, est tellement différente des deux dernières. Tellement d’émotions, mais également une nouvelle culture, de nouveaux us, de nouveaux personnages qui entrent en scène.

Cette lecture m’a bouleversée, j’ai pleuré, j’ai ressenti les papillons des émotions renaître au creux de mon ventre, j’ai senti la haine, la rage, l’amour indescriptible qui lie nos deux héros et une fois la dernière page tournée, j’ai pleuré encore, trop triste de les quitter et encore retournée par ce torrent d’émotions.

Au-delà même de l’histoire, c’est la plume de Tessa qui nous transporte, qui nous aspire et nous emporte complètement dans le désert de Dubaï. Une plume fluide, mais tellement juste, capable de transmettre des émotions indescriptibles, des frissons qui vous parcourent et vous transcendent, des bouffées de chaleur, des sanglots incontrôlés à chaque rebondissement. Une plume qu’elle n’a faite qu’affûter depuis le premier tome. Je ne saurai vous retranscrire tout ce par quoi je suis passée durant ma lecture, je ne peux que vous inciter à le lire pour découvrir cette richesse émotionnelle.

Merci Tessa, merci pour ce moment, pour le prochain, pour ces personnages, pour cette noirceur qui s’en dégage, pour cet ascenseur émotionnel, pour m’avoir bouleversée et merci pour ce que je ressens encore aujourd’hui.
Un réel coup de cœur !

Retrouvez le ici!

4 réflexions sur “I hate U love me 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s