Une bouteille de larmes

cover123674-medium.pngJe remercie les Editions Amazon Publishing via le Site Netgalley pour ce Service Presse.

Résumé

Une fresque familiale émouvante, une histoire de fratrie, de résilience et d’espoir.
Victoria et Penny ont beau être sœurs, tout les sépare. Tandis que la première mène une existence confortable dans un quartier chic de Londres, la seconde peine à joindre les deux bouts. À l’occasion d’un week-end en famille, les souvenirs du terrible réveillon de Noël 1975 remontent à la surface, et Penny – qui était âgée d’à peine 5 ans à l’époque – comprend qu’on ne lui a pas tout dit, loin de là. Mais il ne fait pas bon lever le voile sur les secrets et, bientôt, le chaos menace de séparer les deux sœurs…
Pourquoi Penny a-t-elle refoulé des épisodes cruciaux de son enfance ? Faire la lumière sur les événements de décembre 1975 permettra-t-il à Victoria, Penny et leur mère, Marge, d’enfin se comprendre ?


♣Mon avis♣

Une saga familiale addictive qui m’a tenue en haleine jusqu’au bout !

Quelle histoire, quelle fin, que d’émotions, d’évènements inattendus… Dire que j’ai apprécié ma lecture serait un euphémisme.
Une fois commencé, impossible de me détacher de cette histoire, pour autant commune, mais si bien racontée.

Les personnages tout d’abord, m’ont vraiment touchée ! Ils sont si vrais, si authentiques, tellement imparfaits, qu’on ne peut que se les approprier et se demander à qui les associer dans nos vies respectives. Que c’est plaisant de lire une histoire simple, sans édulcorations inutiles, pleine de vices, de faux-semblants, de jugements, sans en faire trop une histoire vraie tout simplement.

Penny d’abord est une femme merveilleuse. Malgré ses défauts, elle fait de son mieux, avec beaucoup de bienveillance, de bonté et malgré sa froideur apparente, sa carapace ne berne personne, c’est une belle âme. Une femme forte, qui gère tout d’une main de maître et j’ai éprouvé énormément de sympathie et d’admiration envers elle. C’est certainement mon personnage préféré de cette saga et je reste encore bouleversée, quelques heures après ma lecture, par cette femme d’apparence ordinaire, qui a tout de quelqu’un d’extraordinaire.

Victoria également m’a beaucoup émue. Plus froide encore que sa sœur, plus distante, mais aussi plus mystérieuse, elle m’a touchée. Ses manies, ses paroles, ses gestes, tout en elle est fait pour qu’on ne l’apprécie pas et pourtant elle aussi fait de son mieux avec le fardeau qu’elle porte jour après jour.

J’ai beaucoup aimé Bertie également, le fils de Victoria, qui permet à l’auteur de nous faire passer un beau message, quant à l’indifférence qui règne parfois entre les membres d’une même famille. Un message qui s’adresse à tous et qui nous permet de nous remettre en question, en tant que personne, dans une société impersonnelle et qui tend à devenir totalement anonyme.

L’histoire est prenante, intéressante et elle soulève de nombreuses questions. De nombreuses valeurs y sont abordées et elles nous démontrent le lien de causalité entre une société ancienne, basée sur des apparences, sur des non-dits et une société évolutive qui n’est pas mieux pour autant. Je me suis pris une claque de vérité à travers une histoire commune, d’une famille en souffrance, qui a tut sa douleur pendant trop longtemps et j’ai adoré !

La tension qui règne dans cette famille est palpable, presque pesante et nous pousse à vouloir en savoir toujours plus sur chacun des personnages. Les pages se tournent avec une grande facilité, pas parce que les rebondissements sont nombreux et futiles, mais parce qu’on a envie de toucher la sensibilité de chacun, de savoir où nous mène cette atmosphère si particulière. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et malgré le grand nombre de pages et le peu de temps que j’ai eu pour le lire, j’ai savouré chaque instant, repoussant la terrible vérité qui s’apprête à provoquer un ouragan sur cette famille en reconstruction.

La plume de l’auteur est très accessible. Le style est fluide, sans longueurs, avec à l’image de certains thrillers, une façon énigmatique de présenter les évènements. Il nous accroche, il nous tient, puis nous fait tomber et il recommence.

Les sujets abordés sont très variés, mais j’ai surtout retenu l’impact que peut avoir une enfance sur la construction d’une personne. Le raisonnement qu’induit ce livre va bien au-delà de la simple lecture divertissante, il nous incite à nous poser les bonnes questions, au bon moment, avec toujours en tête, cet aspect de relations humaines, primordiales à notre santé mentale.

Un immense merci aux Editions Amazon Publishing de m’avoir donné la chance de le découvrir ! Un vrai coup de cœur !

Sortie aujourd’hui ! N’hésitez plus si vous aimez ce genre, cette histoire saura vous surprendre !

Ma note : 19/20

 

Une réflexion sur “Une bouteille de larmes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s